window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-66863318-2');

Le GHT Grand-Paris Nord Est est le regroupement de 3 établissements de soins : le CH Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois, le groupe hospitalier intercommunal Le Raincy-Montfermeil et le CHI André Grégoire à Montreuil. Souhaitant adopter un hébergement HDS, le GHT GPNE a sollicité Projetlys pour mettre Microsoft Azure en place. MM. Demange (Responsable Cellule Convergence Infrastructures), Looky (Chef de site), Benamar (Chef de projets infrastructures) et Trutaud (Administrateur système) ont accepté de partager leur expérience du cloud Microsoft Azure et de leur collaboration avec l’équipe Projetlys.

Pour des raisons de confidentialité YouTube a besoin de votre autorisation pour charger. Pour plus de détails, veuillez consulter nos Mentions légales et politique de confidentialité.
J'accepte

Pourquoi avoir migré dans le cloud ?

M. Benamar explique : « Avec le regroupement des établissements en GHT depuis quelques années, nous avions la nécessité de mettre un place un hébergement de type HDS ». M. Looky complète : « Nous avions des problématiques à résoudre, comme l’interconnectivité entre les 3 sites et avoir une infrastructure réactive, capable de supporter les nouveaux projets pour les 3 établissements ».

Pourquoi avoir choisi Microsoft Azure ?

« Nous avions de l’Hyper-V sur l’ensemble de nos infrastructures. La plupart des administrateurs étaient habitués à cette plate-forme et il nous semblait judicieux d’avoir une continuité. Le choix entre d’autres solutions et Azure était donc simple. » répond M. Looky.

M. Demange ajoute : « Avec les problématiques d’annuaires distincts, d’interconnexions et de projets communs à mettre en service dans un délai contraint, le passage par Azure et Office 365 nous a semblé la voie la plus rapide et la plus cohérente avec nos environnements. »

Pourquoi le cloud Microsoft Azure est-il un choix approprié pour un établissement de santé ?

Le Responsable Cellule Convergence Infrastructures continue : « Le cloud Azure permet de résoudre toutes les problématiques des établissements de santé (hébergement de données médicales ou d’applications médicales) et permet également de couvrir les problèmes de bureautique en lien avec les informations médicales. Avec Azure, on couvre l’ensemble des soucis causés par le décret HDS. De plus, les tarifs des établissements de santé pour Microsoft, dans le cadre de l’accord CAIH, sont largement incitatifs. Enfin, Microsoft est adoubé par l’Etat français pour l’hébergement des données de santé. Cela permet d’assurer cet hébergement avec les conditions de sécurité, qui sont nécessaires en établissement de soins ».

Quelles applications ont été migrées dans le cloud Azure ?

« Ce sont des applications utilisables pour les 3 sites, pour de nouveaux projets, des mises à jour ou des refontes. Cela permet d’offrir l’accessibilité des sites vers le cloud et de l’extérieur vers les applications mises à disposition. Nous avons la messagerie MSSanté et Xplore web pour l’imagerie médicale par exemple. Nous avons également mis les résultats de laboratoire dans le cloud. En fait, ce sont les applications devant répondre à la problématique HDS » détaille M. Looky.

Quels sont les bénéfices apportés par la migration dans le cloud Azure ?

« Aujourd’hui, on a une solution complètement opérationnelle, qui héberge déjà un certain nombre de machines avec des données de santé, respectant toutes les normes de sécurité et les certifications HDS. On considère la plate-forme comme un quatrième site du GPNE. » explique M. Benamar.

« Nous connaissons très bien le fonctionnement des clouds privés, et on constate qu’Azure est assez performant. Il apporte de la facilité quant à l’augmentation des ressources dès que l’on en a besoin. Cela nous permet de répondre très facilement à la demande des utilisateurs, sans problème lié à un matériel vieillissant ou à des prérequis techniques initialement prévus insuffisants. » enchérit M. Looky.

Quel est votre avis sur le travail effectué par l’équipe Projetlys ?

M. Trutaud, qui a participé aux formations sur Azure, s’exclame : « Cela s’est très très bien passé, même avec la distanciation imposée par la COVID. »

M. Looky lui emboîte le pas : « Nous avons été très très satisfaits. Notre équipe est assez jeune et demandeuse de connaissances. Proposer des thématiques de transfert de compétences était donc très intéressant. Les sessions ont été très bien animées et ont amené la participation de toutes les équipes. Les administrateurs et les techniciens, qui pour certains, sentaient qu’on les privait d’une partie de leur travail, se sont rendu compte, qu’en réalité, on leur apportait plutôt une expertise. Cette expertise a aussi été apportée par Projetlys avec la mise en place de formations et de l’accompagnement. Aujourd’hui, nos administrateurs sont capables de mettre à disposition les machines, de les sécuriser et même d’aller beaucoup plus loin. »

Pour des raisons de confidentialité YouTube a besoin de votre autorisation pour charger. Pour plus de détails, veuillez consulter nos Mentions légales et politique de confidentialité.
J'accepte

Avez-vous d’autres projets ?

« Oui, nous avons d’autres projets d’externalisation. Il ne faut pas oublier que nous étions 3 sites différents avec une infrastructure spécifique sur chaque site. Faire une refonte alors qu’on est en train de faire une migration commune peut être assez compliqué. Aujourd’hui, l’hybridation est une alternative, qui nous permet de conserver une partie en local et une autre partie dans le cloud. De plus, nos équipes ont la maîtrise de cette infrastructure qu’on externalise. Les projets que nous avons nous permettront de répondre à l’HDS vont nous amener à les externaliser dans le cloud. » conclut M. Looky.

Contactez-nous
Téléchargez notre petit guide Azure dédié au secteur santé

A propos de l'auteur : Team Marketing

Partagez l'article !