Dans le cadre de leur politique RSE, les grandes entreprises sont de plus en plus nombreuses à déployer des mesures de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. Le stockage des données apparaît notamment comme l’un des postes d’émissions qui prend de plus en plus d’importance dans les débats.

Associer numérique et développement durable peut sembler à première vue contradictoire. De leur fabrication à leur recyclage, en passant par leur utilisation, les infrastructures informatiques des entreprises ont une empreinte carbone importante. Nombreuses sont les entreprises qui ont délaissé leurs serveurs on-premises en faveur du cloud et d’infrastructures partagées, diminuant ainsi drastiquement leur empreinte carbone.

Mais, pour avoir plus de données concrètes sur leurs émissions de gaz à effet de serre, de comprendre les variations, faire des projections sur le long terme et optimiser leur gestion du cloud, les entreprises ont besoin d’un nouvel outil. C’est là qu’intervient le Microsoft Emissions Impact Dashboard, accessible en cliquant ici.

Le Microsoft Emissions Impact Dashboard, qu’est-ce que c’est ?

Le Emissions Impact Dashboard est une application Power BI qui va vous permettre de visualiser et d’évaluer précisément les émissions de gaz à effet de serre issues de vos activités cloud Azure.

L’objectif : faciliter les prises de décision des entreprises consommatrices de services Cloud, en matière de numérique durable, grâce à de l’analyse et de la visualisation de données.

La calculatrice de durabilité du microsoft impact Dashboard vous permet de visualiser vos émissions de gaz à effet de serre issues de votre utilisation du cloud Azure.

La calculatrice de durabilité du microsoft impact Dashboard vous permet de visualiser vos émissions de gaz à effet de serre issues de votre utilisation du cloud Azure.

Comprendre et optimiser l’impact du cloud sur son empreinte carbone

Pour chaque abonnement Azure, vous pourrez y quantifier vos émissions, en analyser les variations, et en comprendre leurs causes. Vous pourrez également filtrer les informations selon la zone géographique de vos filiales ou la période.

Ce tableau de bord vous permettra donc d’avoir une vision claire et précise de votre infrastructure et de vos usages de vos services cloud

Un outil pour comparer l’impact du cloud vs. des serveurs on-premises

Un autre atout de l’outil réside dans la possibilité de calculer les réductions potentielles d’émissions que permettrait une migration vers le cloud Azure. Vous pourrez ainsi saisir dans la calculatrice de durabilité les informations concernant vos serveurs non migrés et avoir des données précises sur les réductions en émissions de CO2 que représenterait une migration vers Azure.

De la même façon, vous pourrez comparer les émissions carbones issues de votre utilisation du cloud à celle qu’auraient généré des alternatives on-premises, selon leur niveau d’efficacité énergétique et selon vos besoins. Vos alternatives on-premises pourront ainsi être rangées dans trois catégories :

  • basse efficience : serveurs on-premises uniquement dans un petit datacenter interne (45 à 185 m²)
  • moyenne efficience : mode hybride avec des serveurs physiques et virtuels, dans un datacenter interne de taille moyenne (186 à 1860 m²)
  • haute efficience : un datacenter haut de gamme interne, de plus de 1886 m².

Grâce au suivi des évolutions de vos émissions dans le temps, mais aussi par zone géographique, il vous sera possible de contrôler au fur et à mesure les progrès de votre organisation, mais aussi de faire des projections pour les mois à venir.

Le point fort de Power BI, c’est évidemment la visualisation des données. Le Microsoft Emissions Impact Dashboard n’y échappe pas.

Vous pourrez ainsi exporter directement votre tableau de bord synthétique ou les détails de vos émissions en PDF ou au format PowerPoint et générer des rapports qui incorporent vos données et vos graphiques.

Comment sont calculées mes émissions : Microsoft joue la transparence sur ses infras cloud

La méthode de calcul des émissions de CO2 utilisées dans le Dashboard s’appuie sur plusieurs standards internationaux.

Les émissions de gaz à effet de serre sont segmentées en trois catégories (scopes), en accord avec le Greenhouse Gas Protocol.

Segmenter les émissions de gaz à effet de serre impose alors de se questionner sur les sources précises de ces émissions de gaz à effet de serre :

  • Scope 1. Il s’agit de toutes les émissions dont l’entreprise est entièrement et directement responsable, de la combustion d’énergies fossiles, par exemple pour les machines et les véhicules, au chauffage des locaux.
  • Scope 2. Ce périmètre s’intéresse à l’énergie et notamment la consommation d’électricité. En France, ce périmètre est assez faible, l’électricité, étant majoritairement issue de la production nucléaire, donc peu carbonée.
  • Scope 3. Il englobe tout le reste. Il prend notamment en compte les émissions de gaz à effet de serre en amont et en aval. C’est-à-dire que l’on y classe les émissions issues de l’achat de produits ou services, les déplacements professionnels ou encore le transport de marchandises, également en amont et en aval. Il s’agit du périmètre le plus important à prendre en compte en tant qu’acteur du numérique pour diminuer son empreinte.

Les calculs effectués et les données présentées dans le Dashboard résultent d’une évaluation complète du cycle de vie du matériel utilisé dans les datacenters du cloud Azure.

Respectant les normes ISO 14067:2018, ISO 14064-1:2006 et ISO 14064-3:2006, relatives à l’inventaire, la quantification des émissions de gaz à effet de serre, la vérification des déclarations ainsi que la rédaction de rapports sur les GES, l’Emissions Impact Dashboard prend en compte les émissions de GES issues des trois scopes : celles issues des activités de cloud computing (alimentation en énergie), celles issues de la fabrication du matériel, de l’extraction des matières premières à la fabrication et au packaging, et celles issues de ma gestion des déchets, une fois le matériel arrivé en fin de vie.

Comment installer le Microsoft Emissions Impact Dashboard ?

Pour vous connecter au Microsoft Emissions Impact Dashboard et accéder à la calculatrice de durabilité :

  • Téléchargez l’application via AppSource ou depuis Power BI en cherchant « Emissions Impact Dashboard ».
    Si vous n’avez pas de licence Power BI, vous pouvez souscrire à un essai gratuit.
  • Ouvrez l’application une fois installée. Vous aurez accès la version de démo. Pour intégrer les données de votre organisation, cliquez sur « Connecter vos données ».
  • Saisissez votre identifiant d’inscription ou de facturation.
  • Suivez les indications pour l’authentification, selon que vous ayez un compte d’administration d’entreprise,
  • Une fois que vous êtes authentifié·e, il ne vous reste plus qu’à attendre que vos données chargent. Cette partie peut prendre jusqu’à 24h selon leur volume.
Installer la calculatrice de durabilité Microsoft
Contactez-nous
Découvrez toutes nos publications dédiées

A propos de l'auteur : Team Marketing

Partagez l'article !

Le Hub et sa communauté « Adoptons les usages M365 » pour maximiser l’usage des solutions Microsoft

27 juin 2022|Tags: , , , , , |

Aller en haut