SharePoint - intranet adapté pour les collectivités
Collectivités : comment retrouver l’information grâce à un intranet adapté ?
10 juillet 2019
best of de nos astuces sur Office 365 et Dynamics 365
2ème best of de nos astuces sur Office 365 et Dynamics 365
23 juillet 2019
Voir tout

Comment migrer facilement dans le cloud ?

Comment migrer facilement dans le cloud ?

La migration cloud facile

De plus en plus d’organisations ont la volonté forte de se diriger vers le cloud. Tout d’abord, il peut être économiquement attrayant. Ensuite, il offre un niveau d’accessibilité, de flexibilité et de disponibilité inégalable. Pourtant, certaines organisations peuvent craindre la fameuse étape de passage au cloud, échaudées par ce qui peut sembler complexe. Alors, est-ce difficile ou facile d’y migrer ? Sur quoi les organisations qui choisissent d’externaliser dans le nuage peuvent-elles s’appuyer ? Remy Bovi, expert Azure chez Projetlys, livre des éléments de réponse.  

Quels sont les outils mis à disposition dans Azure pour faciliter la migration ? 

« Grâce à Azure, il est possible de migrer rapidement et simplement votre infrastructure dans le cloud. En effet, la plate-forme met à disposition un certain nombre d’outils pour guider les administrateurs système & réseaux. Par exemple, ils peuvent en faire l’usage pour auditer leur infrastructure et déterminer quelles machines virtuelles peuvent être migrées dans Azure. Le cas échéant, les administrateurs peuvent envoyer une première réplique de leur infrastructure dans le cloud. Cela leur permet de bénéficier très rapidement de la migration des machines virtuelles concernées.  

Plus précisément, on peut s’appuyer sur Azure Site Recovery, un outil de PRA (Plan de Reprise d’Activité) intégré dans Azure. Que cela concerne un socle VM (Virtual Machine), une architecture Hyper-V ou une machine virtuelle physique, Azure Site Recovery permet de migrer rapidement les machines virtuelles. D’ailleurs, cet outil n’est pas destiné exclusivement au PRA. Il concerne aussi la migration liée au SI (Système d’Information).  

Dans son cloud, Microsoft intègre également un autre outil, Azure Migrate. En passant par lui, les administrateurs évaluent leur infrastructure on premise pour déterminer si elle peut être candidate aux services Azure. Les serveurs de l’organisation, qu’ils soient Windows ou Linux, sont audités par ce logiciel. Ainsi, les administrateurs peuvent obtenir un rapport complet et détaillé. Il leur donne la topologie de leur future infrastructure dans le cloud Azure, ainsi que les coûts associés. » 

 

Comment Microsoft facilite la maintenance des infrastructures dans Azure ?  

« Grâce à sa puissance, la plate-forme Azure rend possible la transposition des infrastructures IaaS, donc des infrastructures très on premise et très techniques. Les administrateurs peuvent ainsi rationaliser leur Système d’Information et bénéficier d’autres rubriques, appelées PaaS, qui sont des rubriques managées. 

Une application migrée dans Azure, qui nécessitait auparavant une maintenance très chronophage, ne demande que peu de temps une fois dans le cloud. En effet, c’est Microsoft qui prend le relais. L'hébergeur se charge de la disponibilité de l’infrastructure de l’organisation à la place de l’équipe IT. Une fois dans le cloud, le back-up, la résilience des données ou encore la haute disponibilité de l’infrastructure sont gérées par Microsoft, grâce à la plateforme cloud Azure » conclut Remy Bovi.