Cloud : c’est quoi, la résilience des données ?

Vous avez certainement déjà entendu le terme « résilience ». Le mot est notamment utilisé en informatique. Quand il s’agit de cloud, on parle souvent de résilience des données. Dans ce cadre, quel est son sens ? Pour y voir plus clair, notre expert cloud Azure, Rémy Bovi, revient sur sa signification.

For privacy reasons YouTube needs your permission to be loaded. For more details, please see our Mentions légales et politique de confidentialité.
I Accept

La résilience des données, qu’est-ce que c’est ?

« Pour imager, c’est prendre un serveur à un moment T sur un datacenter, le débrancher physiquement, et le voir réapparaître une seconde après sur un autre datacenter, dans le même état.

Si je continue avec une métaphore, ce serait le tardigrade. C’est une petite bête qui a la faculté de vivre dans des conditions extrêmes, de très hautes températures par exemple. Elle peut se mettre en pause pendant des centaines d’années, et reprendre vie comme si de rien n’était. La résilience des données, c’est à peu près ça. En gros, c’est avoir des données qui peuvent survivre en cas de hacking par exemple. Cela peut être également la possibilité d’être remontée a posteriori après des mois et des mois, et d’être réutilisée. » explique l’expert cloud Azure.

Pourquoi cette notion est importante quand on parle de cloud ?

« On l’a vu, la résilience, c’est la persistance de l’information à un moment T, qu’elle soit disponible instantanément ou a posteriori, en cas de crash ou d’attaque.

Une organisation qui met ses données dans le cloud doit prévoir ce type de défaillance. Elle a plusieurs moyens de le faire grâce à la résilience. Elle peut répliquer ses données entre différents datacenters, qu’ils soient proches ou lointains. Elle peut prévoir un plan de reprise d’activité, en répliquant son système d’information sur un datacenter. On parle de résilience de données aussi bien dans le cas d’une simple sauvegarde que dans le cas de géoredondance.

L’organisation peut faire le choix de ne pas tenir compte de la résilience, mais comme elle est responsable de ses données, il est fortement conseillé de prévoir un backup adapté à son budget et à ses besoins. » conclut Rémy Bovi.

Vous aimeriez en savoir plus sur le cloud et la résilience des données ? Contactez-nous !

Contactez-nous
Téléchargez notre livre blanc sur la sécurité du Système d'Information

A propos de l'auteur : Team Marketing